Afin d'aider les prochaines personnes qui souhaiteraient se rendre dans cette région, j'ai décidé de partager mon expérience. 

Tout d'abord comme à chaque fois que je me rend en Italie je passe par la compagnie Easyjet qui offre un rapport prix/prestation très correct au départ d'Orly. Je réserve ma voiture sur place en Italie à l'avance sur www.rentalcars.com et je laisse la mienne le jour de mon départ chez www.orlyparkingaeroport.fr. J'utilise ensuite leur navette pour me rendre à l'aéroport. 

L'avantage de passer par un site de réservation de voiture : Si vous avez un souci sur place, vous avez un numéro d'urgence à appeler pour vous aider. Ils ont vraiment assuré dans mon cas pour que je puisse quand même récupérer ma voiture de location malgré un souci de carte bleue.

  

Ensuite et bien c'est Naples, une ville située dans une des régions les plus pauvres d'Italie (La Campanie) où la mafia est à priori très présente. C'est sale (ordures et déchets le long des routes), les Napolitains ont une manière de conduire "très spéciale" et je n'ai pas trouvé la ville et sa banlieue très attirante.  Nous sommes donc directement partis pour nous rendre au Vésuve qui est l'une des attractions touristiques du coin à visiter. Si vous vous y rendez en été, allez-y le matin car l'après midi le soleil cogne dur sur la chemin raide et poussiéreux qui sert à accéder au cratère, asthmatique s'abstenir. Arrivée en haut plus que le cratère en lui même c'est la vue sur la baie de Naples qui est magnifique. Avant d'en arriver là, vous aurez déboursé 5€ pour avoir le droit de garer votre voiture le long de la route, 2€ par personne pour le mini bus qui vous emmène jusqu'au guichet où vous paierez enfin 10€ par personne pour monter à pied au Vésuve, çà fait un peu racket organisé...   

Le lendemain, départ depuis le port de Sorrentes pour la célèbre 'île de Capri. (j'ai effectué ma réservation pour la traversée 6 mois à l'avance sur directferry) Si vous arrivez en avance, vous pourrez vous garer dans la ville haute et descendre au port à pieds. Si vous avez visé juste sur les horaires (c'était notre cas), vous déposez votre véhicule dans un parking à coté du port (38€ minimum la journée aïe aïe aïe). A partir de ce moment si vous ne voulez pas que votre journée à Capri vous coûte un bras, dîtes non à toutes les sollicitions que vous allez avoir sur le port de départ, vous pourrez de toute façon choisir vos excursions en arrivant sur le port de Capri. En été il y a un monde fou, nous sommes donc sortis des sentiers battus en partant à pied à travers l'île en direction de la "Villa Jovis", un site archéologique romain qui serait la villa de l'empereur Tibère. Là aussi çà monte dur mais dans une végétation luxuriante le périple est très plaisant. Arrivée en haut, visite payante bien sûr pour accéder à un très beau site avec une vue panoramique sur la mer et les îles voisines. Seul bémol, aucun panneau explicatif sur le parcours du site donc vive google et wikipédia. Ensuite nous sommes redescendus pour nous rendre à la Marina Piccola, soit disant la plus belle plage de l'île... alors là déception, petite plage de galets prise d'assaut par les touristes et les locaux avec vue sur les yachts et déchets qui flottent ???!!! pas si terrible que çà mais l'eau est chaude et claire. Si vous souhaitez avoir le temps de faire Anacapri il vous faudra réaliser tous vos déplacement en bus pour gagner du temps mais en une journée cela paraît difficile ou vraiment aux pas de course. Le résultat de cette journée est donc mitigée : le coté sauvage avec de très beaux paysages, une mer superbe et une température d'eau qui permet de prendre plaisir lors de la baignade. Le coté plus touristique avec comme partout des prix excessifs, des excursions "attrape touristes" et beaucoup de monde. Revenus à Sorrentes, le retour vers notre hotel est long car la route de Sorrentes à Naples serpente dans la montage et il y a beaucoup de monde qui roule. (scooters, voitures, motos, bus... c'est de la folie)

Mardi, nous nous sommes rendus à Pompéi. Même recommandation que ci-dessus : dîtes non à toutes les sollicitions que vous pourrez avoir le long des trottoirs d'accès au site. De toute façon la seule façon de visiter au mieux Pompéi c'est de prendre un guide (personnel ou de groupe) autrement beaucoup de maisons sont fermées, les indications sont rares et avec juste l'audioguide (comme nous), c'est dur de se repérer. Cela reste un très beau site pour se rendre compte de la vie dans une ville de cette époque, de la beauté et de l'agencement intérieur des villas romaines, de la qualité et de la richesse de la vie romaine dans cette ville (eau courante, chauffage au sol, trottoir, passage piétons, termes, théâtre, amphithéâtre...)   

Nous avons ensuite visité d'autres sites comme l'amphithéâtre de Pouzzoles où l'on peut se promener dans les souterrains et admirer les fondations. Plusieurs panneaux sont disposés (en anglais) de façon à vous en apprendre un peu plus sur le lieu, ce site est très bien et pas cher. Ensuite (et oui encore des ruines) le "Complesso archeologico delle Terme di Baia" est un autre site romain à proximité de Naples très instructif et bien conservé. (comme son nom l'indique c'est un ancien complexe thermal). Le prix de la visite de ce site est inclus dans le billet de l’Amphitéâtre de Pouzzoles. (4€ pour deux jours et 4 sites accessibles)   

Notre hôtel se trouvait à coté de la gare de Pompéi donc l'ensemble de notre périple aurait pu se faire en prenant le train mais nous aimons notre liberté. L'utilisation du train vous permettra de voyager rapidement et d'économiser les frais de parking. De plus étant donné la façon de conduire des Napolitains, gare aux rayures et aux accrochages. Au centre de Naples les effractions sur les voitures de locations sont apparemment très répandues. Pour les repas c'est l'Italie donc accessible et très bon. Vous trouverez également de très bons hôtels à des prix raisonnables.   

En résumé un beau voyage à faire si l'on aime les sites archéologiques, l'histoire, la chaleur et la mer bleue. De notre coté, nous préférons quand même l'Italie du Nord où l'on a moins l'impression de se faire "arnaquer" à tous les coins de rue. 

Belle journée,  

Elodie